Réunion des 3 Mousquetaires Chez Claudius des BdR

Rendez-vous était donné à 9:15 pour le traditionnel petit déjeuner, puis le départ pour la visite du Chateau et de l’Horloge de Marignane. 

UN PEU D’HISTOIRE 

Texte extrait de l’ouvrage « marignane-inventaire du patrimoine », Marcel Germain, Editions Prolégomènes-2009″

image022.jpgMaison des rocailleurs Centre historique On trouve des maisons du XVe au XXe siècles, des témoignages archéologiques de cimetière à tombes sous tuiles, des marbres romains, des céramiques du XIe siècle… Oppidum Classé monument historique L’oppidum dit du nom de la colline Notre Dame de Pitié, a été classé monument historique en 2004, témoignant ainsi de l’intérêt archéologique de ce site habité depuis le quatrième siècle avant Jésus-Christ (-380) soit à l’Âge du fer IIb. Les sondages de Lucien François Gantès, aujourd’hui archéologue de l’atelier du patrimoine de Marseille, ont permis de mettre au jour des céramiques massaliotes et étrusques, des amphores, des meules, … mobiliers archéologiques dont certains sont visibles au Musée de Marignane, et de localiser un petit atelier d’artisan. Les recherches actuelles menées par Marcel Germain portent sur l’étude des remparts qui révèlent une autre dimension du site. En effet, celui-ci se développe plus à l’Ouest, l’ensemble faisant près de deux hectares. 

Il semblerait que sur le vaste site indigène, peut être contemporain du Camp de Laure, se soit installé un site plus réduit, celui fouillé par L.-F. Gantès, qui serait un bastion fondé par les grecs de Marseille pour protéger leur cité. Beffroi  Le Beffroi correspond à l’une des possibles portes du mur d’enceinte vers 1353. Embelli en 1516 lors du passage de François 1er venu à Marseille pour régler les affaires locales dont l’absence de seigneurie noble à Marignane. Il décidera alors de donner la ville à la déjà princesse de Marignane, Louise de Savoie. Ce beffroi d’apparat, sans herse, servira de maison communale et sera doté d’une horloge donnant l’heure du pouvoir civil.  Sur sa façade, on a pu attribuer à tort des symboles du compagnonnage qui existent par ailleurs dans le centre historique sur une ancienne cayenne ou atelier de tailleur de pierre. Château de Marignane image011.jpg

image013.jpg

Marignane et ses terres passent en de nombreuses mains par héritage ou vente jusqu’à leur rattachement au domaine du Comte de Provence au XVe siècle, puis à ses Gouverneurs issus de la Maison de Savoie. De 1603 à la Révolution les terres de Marignane appartiennent à la famille de Covet, dont l’un des derniers représentants n’est autre que le père d’Emilie de Covet-Marignane, épouse de Mirabeau dont le divorce fera un scandale retentissant. Les Covet vont agrandir, aménager et embellir le château médiéval des Baux puis de Françoise de Foix, (Hôtel de Ville aujourd’hui), notamment sa façade au XVIIe siècle, tandis que plusieurs édifices religieux sont construits: les chapelles Notre-Dame de Pitié (1635), Saint-Nicolas (XIIe s.-1695), Sainte-Anne (1710), aujourd’hui démolie et le Couvent des Minimes (1701).  « C’est dans ce château, que sur ordre du jeune roi Charles IX (23 novembre 1561), le comte de Tende, seigneur de Marignane, gouverneur de Provence, tiendra Nostradamus en prison. De passage à Salon de Provence le 16 décembre 1561, le comte fit arrêter Nostradamus et l’emmena avec lui dans son château de Marignane. Les deux hommes étaient amis, et l’emprisonnement tenait plus de la mise en résidence! Le 18 décembre suivant, Claude de Tendre écrira au roi: « Au regard de Nostradamus, je l’ay faict saisir et est avecques moi, luy ayant deffendu de faire plus almanacz et pronstications, ce qu’il m’a promis. Il vous plaira me mander ce qu’il vous plaist que j’en fasse. »  image014.jpg

image015.jpg

Nostradamus avait en effet publié ses prédictions pour 1562 sans l’imprimatur, ce qui avait mis le pape alors à Avignon dans une colère folle au point d’avoir recours au roi. »  Chapelle des Pénitents blancs  En cente-ville, elle date du XIVe siècleArticle détaillé : Chapelle des Pénitents blancsÉglise Saint-Nicolas L’Église Saint-Nicolas (Marignane) est au cœur de la vie de Marignane. Sans fondement à ce jour, il lui a été attribué par un érudit local du début XIXe s. une origine légendaire de l’ »époque du sacre de Charlemagne »!. Sa nef, partie visible la plus ancienne, a été datée par M. Germain entre 1091 et 1094 grâce aux textes du cartulaire; il s’agit d’une « reconstruction » dont on ignore encore si elle se trouve sur l’église antérieure, également connue par les textes du cartulaire. Les évolutions principales sont des XIII (chœur et chapelle nord-est, restaurée au XVIe siècle), XVI (4 chapelles)et XIXe siècles (autres chapelles et surélévation des chapelles sud du XVIe siècle). Depuis 1992, cet édifice paroissial est classée monument historique du fait de son histoire et de l’intérêt de son évolution architecturale. Sa tour carrée est de 22 mètres de haut, son superbe retable polychrome de la Renaissance, doré depuis Louis XV a été offert par la famille de Savoie, peut être par Louise de Savoie elle-même (représentée en donatrice dans l’Annonciation?) en marque d’autorité spirituelle sur la ville entre 1518 et 1530. Il pourrait avoir été financé par Jacques de Beaune, baron de Semblançay. 

La Chapelle N.-D. de Pitié La Chapelle Notre-Dame de Pitié, construite sur l’oppidum dit de Notre Dame de Pitié, aurait été édifiée après 1635, sur un précédent lieu sacré, à la suite d’un vœu de la population de Marignane épargnée par de spectaculaires inondations survenues cette année-là sur les rives de l’étang de Berre. Les fidèles y déposèrent une statue de la Vierge (XVIIIe s.?) ainsi que de nombreux ex-voto et s’engagèrent à ce qu’une procession solennelle est lieu dans la ville chaque 7 septembre. En voie de destruction, la chapelle a été restauré par les Amis du Vieux Marignane. Le culte de Marie est permanent sur Marignane. Avant de reprendre le vocable de Saint-Nicolas, l’église du même nom avait celui de Notre Dame de Nazareth. Un mythe, rappelé par Bouyala d’Arbaud sur la Christianisation de Marignane et de Berre l’étang, met encore Marie au centre de l’histoire locale. La Chapelle Saint-Nicolas, dite Saint-Joseph Chapelle déjà mentionnée sur le registre des taxes synodales en 1217, elle fut agrandie plus tard avec une façade datée de 1695 classée monument historique. La Chapelle Saint-Nicolas a été entièrement réhabilitée en 2003 et renommée Chapelle Saint-Joseph. Le couvent des Minimes Installés à Marignane à partir de 1648, les Pères Minimes soulagent les pauvres.
Le couvent des Minimes actuel a été inauguré en 1701 par Joseph Covet et Marie de Crussol. Réquisitionné pour les pestiférés en 1720, passé Bien National sous la Révolution il sera par la suite transformé en cellier avant de devenir, en 2002, l’actuelle Maison des associations, service municipal à destination des associations de la ville. 
D’une superficie de 800 m2, répartis sur deux niveaux, le couvent offre un large espace mis à la disposition des 270 associations de la ville : salles de conférences, expositions, etc.

Durant la visite du château qui abrite la Mairie, nous avons salué le Maire Eric Le dissès qui nous a accueilli fort sympathiquement.

image105.jpg  image106.jpg

Puis la visite de l »Horloge datée de 1666

 

image021.jpg

image018.jpg

 

image019.jpg  image020.jpg  image017.jpg

Un grand merci aux guides qui nous ont fait découvrir toute l’Histoire de Marignane une visite d’Historien.

Menus de la journée du 11 mars

image024.jpgL’invité surprise était le Michou Gabarius des BdR, un nouveau Mousquetaire rencontré il y a ….. bien longtemps à Levallois rue Baudin. On a pas de photo

Apéritif 

Pains aux olives de Pourrières Poutarde de Martigues Tapenade de Marignane 

Dégustation de vin d’oranges Repas 

Saumon et saint Jacques marinés et ça crème d’avocat

 image100.jpg

Lièvre  du Champsaur et les croûtons ailés (à la demande de Jean-Pierre )

 image101.jpgPâtes fraîches 

Fromage Sylvabelle au deux chocolats et  ça confiture aux oranges d’Antibes 

Vin Pernand vergelesses ( Bourgogne  blanc ) 2007 cépage chardonnay 

Fixin  ( Bourgogne rouge ) 1999 cépage Pinot noir Château Calon Ségur  ( Bordeaux Saint Estèphe )1983 cépages 70% cabernet sauvignon 30%merlot 

 image102.jpg  image103.jpg  image104.jpgHé mais pas de sieste!!!

 image025.jpg

Encore une fois une grande démonstration de l’art culinaire digne des disciples d’Escofier.

La prochaine réunion aura lieu à la Valette du Var chez votre serviteur

le 29 avril de cette année sur le coup des 9:30. 

0 commentaire à “Réunion des 3 Mousquetaires Chez Claudius des BdR”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Auteur: Christian Cadiou

Christian Cadiou

Sondage

Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.
mars 2010
L Ma Me J V S D
« fév   mai »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Lumière

Lumière

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Mes albums photos

  • Album : Tanzanie safari photo avec Vie Sauvage
    <b>A_IMG_5819</b> <br />
  • Album : Parc ornithologique de Pont de Gau
    <b>IMG 6822 - Copie</b> <br />
  • Album : Les copains d'abord
    <b>image034.jpg</b> <br />
  • Album : Mes chemins de Compostelle
    <b>2012_047 Arles à La Salvetat</b> <br />
  • Album : Mes préférées
    <b>image10013.jpg</b> <br />

Pages


Vakantie B&B Bretagne-n... |
Des chapeaux, des samouraïs... |
cyticat |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Location de Meublés à Eugén...
| My World
| pour le plaisir d échanger