Archives pour mars 2013

Ma radio préférée

RadioActive en direct

Sortie du vendredi 8/02/2013 entre pôtes à Paris

Sortie du vendredi 8/02/2013 entre pôtes à Paris dans Avec mes pôtes diète dsc01323-300x225

Le rdv était fixé au Kitty O’shea à 19h30, notre ami Richard est arrivé le premier et Jean-Pierre un peu plus tard, ce qui leur à permis de prendre un peu d’avance et ont bu une « alf pint » de Guiness et de Murphy en attendant la venue d’Alain qui comme à son habitude est à l’heure, Christian dit « Cricri » est arrivé bon dernier mais il avait l’excuse d’être allé voir sa vieille tante, malgré qu’il ne nous en avait jamais parlé nous le croyons bien évidemment sur parole.
Après avoir bu cette tous ensemble une demi-pinte de bière Irlandaise, à titre d’information mais pas pour de la publicité et puis il s’agit d’être précis, car avec l’âge la mémoire flanche, c’est bien connu,  JP est resté sur sa Guiness et le restant de la compagnie à pris une Murphy.

Alain nous avait réservé une table pour le dîner, non pas au Volnay mais au restaurant « Les jalles »   proche de ce premier qui  était complet sachant que c’est la même direction; Hélas, ce soir là notre ami Richard trouvait que c’était surement un endroit trop guindé et de plus il n’était pas habillé pour la circonstance, par conséquent nous sommes allés à la recherche d’un restaurant convenant plus à notre condition d’hommes simples.

Parfois le hasard faisant bien les choses, pendant que nous errions du côté du bd des capucines, sans Richard, afin de trouver le petit resto adéquate, la chance sourit à Richard qui parti de son côté c’est à dire à l’opposé du nôtre, trouva une petite cantine original et sympathique qui nous a accepté de suite, toutes les tables n’étant pas réservées, il en restait une, nous évitant ainsi de rester sous l’averse de neige fondue qui venait soudainement de tomber. 

dsc01328-300x225 dans Avec mes pôtes diète

 

Voila comment nous avons découvert le « Pascade » qui a pour spécialité éponyme, une crêpe soufflée et légèrement caramélisée, originaire du sud-ouest et plus particulièrement de l’aveyron (voir menu en PJ)

 fichier pdf Menu du Restaurant Pascade

La pascade, 14, rue Daunou Paris (75002) :

 http://www.lefooding.com/restaurant/restaurant-pascade-paris.html 

L’équilibre entre humilité et création  :  » Voilà bien tout l’esprit du cuisinier qui s’empare de cette pascade faite d’œufs et de farine dont le nom évoque les repas de Pâques dans sa région natale. À l’origine, cette pascade soufflée, s’étire du jaune au brun, affirme des contours irréguliers et… aléatoires, est moelleuse et nourrissante, une pascade qui  appelle le geste du partage, respire l’humilité, s’inscrit dans l’universalité des traditions autour du pain.

Alexandre Bourdas va enrichir l’histoire de cette pascade et proposer de la garnir de compositions culinaires pour en faire des plats uniques, salés et sucrés.

2013-02_paris-001-150x112  2013-02_paris-004-150x1122013-02_paris-003-150x112

 

 

 

1_originelle – celle servie au SaQuaNa depuis 7 ans, en amuse-bouche juste arrosée d’huile de truffe,

5_pascades salées,

4_pascades sucrées qui changent au fil des semaines, des saisons et des produits, des envies et des humeurs d’Alexandre aussi, et c’est tout !  »

Après nous être installé sur des sièges haut de bar autour d’une grande table haute de style établi d’atelier en bois et métal, partagée avec d’autres convives, avec des trous où sont logés dans un étui cylindrique, les couverts d’une part et les menus d’autre part.

2013-02_paris-005-225x300

Pour commencer, nous avons commandé en apéritif, la Pascade originelle (ciboulette et huile de truffe) accompagnée, qui d’un verre de vin blanc qui d’un verre de vin rouge, ensuite sont venues les pascades « plats de résistance » telles que, rondelles de pomme de terre, jambon cru, cuisse de poulet, effiloché de cabillaud et en dessert, boule de glace, dose de café et carré de chocolat, le tout arrosé de bons vins ( Chardonnay, rouge de Loire et de Bourgogne) avec un café et un  vieux cognac.

2013-02_paris-002-300x225

Evidemment la soirée a été agrémentée par diverses discussions, traitants de sujets d’actualités, tels que les étrangers la sécurité et autres thèmes politiques, mais nous nous sommes pas chamaillés ni fâchés, bref ce fut une bonne soirée qui dura jusqu’aux alentours de 23h30.

Alain est reparti prendre son métro à Opéra et Christian, Richard et Jean-Pierre sont partis à pied jusqu’à St Lazard pour raccompagner Christian qui prenait son train de banlieue l’amenant à Chaville chez ses beaux-parents et le binôme restant reprit le métro ligne 12 afin de rentrer chacun dans son chez soi, Richard à Orsay et JP à Convention.

Une très belle soirée, vivement la prochaine.

L’OURSIN Ça pique ! Tribune N°5

L’OURSIN Ça pique ! Tribune N°5 dans La tribune de JP d'Antibius oursin_jp-150x115

L'oursin ça pique!

Flash.Info.Secret

Dernières nouvelles du commando des furets déguisés en belettes, ils sont passés par le chemin des gros cailloux.

Ils ont franchis sous terre les 2 portaux, une grande allée dallé (un travail de très mauvaise qualité qui ne durera surement pas, mais cela ne nous regarde pas) puis face à un portillon en bois fait de vieilles palettes de vin, ils se sont trouvée face aux deux assassins présumés du varan (OSS116) et du bouledogue (PC006).

Dans la nuit sombre ils ont aperçus, des yeux globuleux injectés de sang et de pustules, deux grosses mandibules de bourricot , ces dernières avaient encore sur les dents du sang de bouledogue, leurs sabots galeux, pleins de tics et de tocs eux portaient des restes d’écailles de varan.

Ils ont du utiliser leurs armes secrètes pour les immobiliser. Leur sort sera décidé en commission « vengeance » du 12 mars 2015, en attendant, ils seront placés dans un camp de reformatage, priorité à l’enquête. La caméra invisible a été placée, ainsi que le micro périscopique.

Lors de leur briefing, ils se sont posés la question : pourquoi 2 porteaux comme ça, plantés dans un champ inculte en plain désert de Gobie ? Serais-ce un piège ? Des réponses devront être trouvées.

Puis, ils se sont rendus sur les lieux de l’agression de OSS116 le valeureux varan mort au champ d’honneur seul dans un trou bétonné, écrasé par des êtres maléfiques.

A quoi pourrait servir ce trou, plastifié, peint en bleu, aucune bordure digne de ce nom ne l’entoure, des phoques et des ours blancs viennent chaque hiver s’y reposer lors de leurs grandes migrations.

Nous ne sommes pas aux halles de Paris, ni dans la mine. C’est une propriété pleine de question et toujours pas de réponses.?

Puis dans un ex jardin potager inculte comme de sarara situé derrière une ruine, lieu de la triste disparition de bouledogue PC006 ils se sont recueillis.

Nous en resterons là pour le moment.

Grâce à leur micro, ils ont pu enregistrer une discutions qui pourrai les éclairer :

Question de sa belle, gentille et méritante compagne :

Cl…. mon unique amour, mon rayon de soleil, mon chouchou, mon chichi, quand pense-tu terminer la piscine ?

Réponse de la brute à la belle  :

Quand les poules auront des dents et les ânes des plumes !!!!!

Cela laisse rêveur quant son QI, mais est très significatif quant à son esprit pas saint du tout. Cet humanoïde est une bête maléfique qui profite de la faiblesse amoureuse et de la gentillesse de sa compagne qui l’aime.

Il faudra le passer à la question !!!!! et lui couper les coucougnettes, les mettre en brochette et les griller au feu de bois avec du thym et de la sarriette comme entrée en matière.

Pour ces premières et intéressantes nouvelles, l’Etat Major tient à remercier Furet 1er, petit furet, grand furet et furet malin pour leurs premiers résultats.

GG FIGUEMOLLE

Directeur Service Action DGSSBM

L’OURSIN ça Pique! Tribune N°4

Flash info secret

L’OURSIN ça Pique! Tribune N°4 dans La tribune de JP d'Antibius oursin_jp-150x115

Bonjour, triste nouvelle pour les enquêteurs, une catastrophe s’est abattue sur nos équipes et n’avons pas reçu le compte rendu final et signé des aveux du suspect.

Hier notre agent de liaison Pélican 505, a fait une effroyable découverte, nous avons retrouvé l’agent OSS 116 le varan au fond d’une piscine non terminée dans un champ vague, il portait des traces de sabots sur tout le corps ce qui laisse supposer une agression caractérisée par les équidés.

Notre autre agent PC 006 le boxer a été agressé mortellement, des traces de morsures au cou faites avec de grandes bouches et de grandes dents,
surement les mêmes équidés. Sommes nous en face d’un commando de liquidateurs ?.

Le suspect coupable s’est-il entouré pour se protéger . Mais il ne nous échappera pas.

Devant l’urgence, un commando secret vient de partir sur place, une brigade secrète qui va pouvoir élucider ces morts brutales et sauvages et continuer discrètement cette enquête.

Il s’agit de la brigade invisible et maline des furets. Elle se compose de furet 1er le chef, de petit furet, de grand furet et de furet malin.

Ce sont de redoutables et discrets agents, ne dit-on pas « malin comme un furet » et pour ces derniers « malins comme 4 furets ». Il seront équipés des toutes dernières technologies : tapette à équidés, bombe glacée paralysante, foin hallucinogène, ciboulettes somnifères et pas une de plus (50% pur bœuf et 50 % pur cheval), micros périscopiques haute définition, caméras invisibles à viseur invisible (mais attention à ne pas les égarer), etc……..

Toutefois, après analyse d’un message reçu avant le drame nous avons pu extraire quelques renseignements sur le suspect : morsure de varan à la queue, a subit l’ablation d’une partie de l’oreille, vit avec une charmante compagne qui subi le martyr à cause des déviations de cet homme hybride (au fait, serait-il humanoïde ?), il aurait 12 pieds, car beaucoup de chaussures trainent dans sa maison, il a des goûts de luxe car il possède deux portaux, et de luxure (mais cela reste quand même à prouver)

Prochaines nouvelles dans le prochain flash info secret.

 

GG FIGUEMOLLE / Directeur du service action du DGSSBM

Chemin de Compostelle, mes équipements

Le sac à dos

Vaude Terkum 55+10 litres
Chemin de Compostelle, mes équipements dans Mes Chemins de Compostelle terkum5510-84x150

•Composition : Tissu principal 100% Polyamide 210 D Cordura® Dobby Polyurethane coated – Matériel contraste: 100% Polyester 600 D Polyurethane coated – Bas de sac 100% Polyamide 500 D Cordura® Polyurethane coated – Doublure 100% Polyamide 210 D Polyurethane coated – housse de pluie: 100% Polyamide 190 T Polyurethane coated
•Caractéristiques : rabat amovible – hauteur du rabat ajustable – compartiment zippé dans le rabat – poche zippée supplémentaire dans le rabat – accès au compartiment principale également grâce à un zip – poche frontale avec zip – porte-gourde – fixation d’équipement – ceintures de compression latérales – poches extérieures intégrées – compartiment du fond – sangle de poitrine – sortie pour le système d’hydratation – Rain cover
•Technologie de portage : système dorsal Tergolight Easy Adjust – ceinture dotée du système de réglage Boa®
•Poids : Annoncé à 2600 g – pesé à 2650 g
•Volume: 55 + 10 litres
•Dimensions: 55 x 32 x 20 cm
•Deux hauteurs de dos
•Couleur : bleu – marron clair
•Lieu de fabrication : Chine

Le contenu de mon sac 13 kg avec 2,5 litres d’eau

fichier xls 2012-05_Nécessaire de grande randonnée_2

Réunion des Mousquetaires Chez Jean-Pierre d’Antibius

Pour une fois, il faut le signaler, tout le monde était à l’heure.
(Claudius et Jabouinet n’ayant 1,30 minute de retard)
Réunion des Mousquetaires Chez Jean-Pierre d'Antibius dans Les Mousquetaires 2010_012chez-jp-300x225

Après le café d’accueil et un gâteau au yaourt/pommes fait par Maire France, départ pour l’ascension du mont de la Garoupe.
2010_007chez-jp-150x112 dans Les Mousquetaires 2010_002chez-jp-112x150 2010_003chez-jp-150x112

Notre lieu de départ, le port de la Salis entre la vieille ville et le Cap d’Antibes. Prise de connaissance de notre sentier de grande randonnée, à savoir « le Chemin du Calvaire et ses douze stations ». Ascension assez dure sous les pins parasols et autres chênes, quelques rats de chine venant de temps en temps nous troubler. Après une vertigineuse montée bordée de gouffres insondables, nous voila enfin arrivés sur le plateau de la Garoupe ce dernier culminant à 78 mètres au dessus du niveau de la méditerranée. Arrêt au bar table d’orientation, nous pouvons admirer malgré la brume et quelques nuages d’un côté Juan-les-Pins, Golfe Juan et sa rade, la Pointe croisette et les Iles de Lérins, et de l’autre côté la ville d’Antibes, la baie des Anges, Nice, les montagnes des Alpes couvertes de neige.
2010_004chez-jp-150x1122010_005chez-jp-150x112

Un petit tour sur le plateau nous permet de découvrir de l’extérieur notre Dame du Bon Port Notre Dame de la Garde, la Chapelle des Amoureux de Peynet, le phare, un des plus puissant du monde, et le Sémaphore de la Marine Nationale. Puis retour à l’Avesprage.
Notre invité surprise nous attendait, c’était Dominique Cordier un ancien de GR qui à sévi sur Paris et à Nice. Nous ayant par la suite quitté, il a travaillé avec Lucien Gay au CHU de Nice. Maintenant il coule une retraite bien méritée comme nous tous.

2010_001chez-jp-112x150

En apéritif quelques vieilles bouteilles de Sylvaner qui se sont finalement bien révélées, deux canapés avec tomates à la Sicilienne, lard et fromage grillé et pâté de sanglier maison, sans oublier l’incontournable pain aux olives de Pourrière toujours amené par Claudius.

2010_015chez-jp-112x150 2010_010chez-jp-112x150 2010_011chez-jp-112x150

Ils sont tous arrivée les mains pleines, finalement, nous nous retrouvons avec plus de bouteilles que nous en avons consommé !!!!!!!!
Et maintenant, Jean-Pierre se met au piano

2010_009chez-jp-150x112

Au menu :
Céviche des Caraïbes
2010_013chez-jp-150x1122010_014chez-jp-112x150
Curry coco d’agneau et riz parfumé
2010_016chez-jp-112x1502010_017chez-jp-112x150
Fromages Italiens (Pécorino, Parmigiani et Gorgonzola)
2010_018chez-jp-112x150
Coupe de glace vanille, mangues fraîches et hypocras
Café
Vin rosé gris de Provence (La Londe)
2010_020chez-jp-112x150
Vin rouge Saint Chinian (Languedoc)
2010_019chez-jp-112x150

Surprise surprise, pas de volontaire pour le « pennec », donc une promenade de santé dans le jardin, puis sur le bord de mer tout proche pour tous. Au retour, distribution selon le souhait de chacun de raquettes de figuiers de barbarie, d’agave, de sarments en pots de raisin « framboise » et d’oranges amères.
Voilà encore une bien belle journée entre copain dans notre 8ème année déjà et toujours aussi content de se retrouver

Bisous et re bisous, chacun reprenant le trajet de retour sans oublier leurs chères épouses et compagnes laissées à la consigne de la gare d’Antibes.

Prochaine réunion 21 mars chez Alain et Brigitte


Auteur: Christian Cadiou

Christian Cadiou

Sondage

Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.
mars 2013
L Ma Me J V S D
« fév   juin »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Lumière

Lumière

Visiteurs

Il y a 0 visiteur en ligne

Mes albums photos

  • Album : Tanzanie safari photo avec Vie Sauvage
    <b>A_IMG_5819</b> <br />
  • Album : Parc ornithologique de Pont de Gau
    <b>IMG 6822 - Copie</b> <br />
  • Album : Les copains d'abord
    <b>image034.jpg</b> <br />
  • Album : Mes chemins de Compostelle
    <b>2012_047 Arles à La Salvetat</b> <br />
  • Album : Mes préférées
    <b>image10013.jpg</b> <br />

Pages


Vakantie B&B Bretagne-n... |
Des chapeaux, des samouraïs... |
cyticat |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Location de Meublés à Eugén...
| My World
| pour le plaisir d échanger