2017-09_Un Week-End à Sète Une composition de Marie-France et Jean-Pierre

Les Mousquetaires et leurs épouses en séminaire à Sète et sur l’étang de Thau

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

du vendredi 22 septembre au dimanche 24 septembre 2017.

Ce vendredi 22:

IMG_6702 (2) IMG_6704

Après avoir pris possession de nos chambre respectives à l’Hôtel Azur à Sète, du côté des deux ponts levants et du quartier de Pointe Courte, nous nous sommes retrouvés au Domaine du Mas Rouge à Vic la Gardiole tout près de Frontignan. Là, Jacky notre guide nature nous a fait visiter et connaitre ce très beau vignoble. Nous avons pu admirer une belle demeure de maitre (peinte en rouge évidemment) et ses jardins. Après une séance de dégustation dans leurs caves, et l’achat à la cave principalement de Muscats doux de Frontignan ou de Mireval.

IMG_6713 IMG_6716 IMG_6717 IMG_6718 IMG_6719

Nous avons pu acheter aussi des confitures et chutneys réalisés par l’épouse de Jacky : Marie. Nous sommes rentrés prudemment à notre hôtel puis avons rejoint à pied l’entreprise Murex Coquillages route de Balaruc.

Là, nous attendait toute la famille Vitale (le papa jeune retraité, la maman et leur fils, ces deux derniers toujours au travail dans leur entreprise), Jean Marc Vitale nous apprend qu’il ne dresse plus les poulpes ni ne les élève, c’est bien dommage. Après la visite des divers bassins lieux de stockage d’anguilles déjà triées par grosseur et vivantes rachetées auprès des pêcheurs locaux de la frontière Espagnole jusque dans l’étang de Berre et leur expédition pour la revente (toujours vivantes, les plus grosses pour les pays nordiques où ils les fument et les plus petites pour le Portugal ou là ils les dégustent directement) ; des dorades, loups, des huitres, moules, pointus et murex, couteaux. En ce moment une expérience est d’actualité afin de préserver la présence des daurades, ces dernières conservées dans de grands bassins pour des plus petites afin de les remettre plus tard vivantes en pleine mer ou dans l’étang. Puis nous passons à table, au menu bien entendu du Picpoul, des crevettes des moules des huitres des pointus aiolli, des linguines aux palourdes avec une très bonne sauce, et en dessert une tarte aux pommes, puis retour à l’hôtel pas très loin.

Murex 2 Bassin OLYMPUS DIGITAL CAMERA

P1120670

P1120673  P1120674

Ce samedi 23:

Ce jour là, c’est la fête de la Tielle à Sète.

IMG_6768

Mais le matin assez tôt nous partons en automobile pour le Mont Saint Clair, voir sa croix, et la Chapelle ND de la Sallette, de cette montagne, nous dominons toute la ville, le port et l’Etang de Thau.

IMG_6751 IMG_6752

IMG_6754

Puis nous nous sommes rendus à la fête de la tielle. Après y avoir fait un tour, un peu trop tôt les hostilités n’étant pas tout à fait lancées, nous avons quand même pu y voir beaucoup de tielles mais aussi quelque chose que je ne devais pas trouver: une insulte suprême pour un Antibois, une pissaladière sans pissalat à la vente (qui plus est les hôtesses ne connaissaient pas ce dernier condiment qui a donné son nom à la divine pissaladière) Et pourtant ce stand était celui de l’APGS Sétoise c’est à dire l’Association pour la Promotion de la Gastronomie Sétoise. Je leur ai envoyé un courriel à ce sujet et nah !! et peut être leur expédier une tielle aux fraises sauce américaine.

Puis un grand tour aux Halles où nous avons pu y apprécier les divers poissonneries, une multitude de poissons, crustacés (crevettes) de nombreux produits Italiens, charcuteries, fromages, etc,  une triperie, et aussi des marchands d’huitres, de moules et de tielles.

La Halle de Sète

P1120688 P1120686

Sur le marché, nous avons déjeuné au restaurant genre tapas de spécialités sétoises et espagnoles. » Halles et Manger » tenu par Magalie et Joe dit le Cooker, au menu: Padrones, salade de pouffres, lamelles de seiches à la plancha, palourdes et couteaux en persillade, café à l’ancienne et en boissons : Cocorico Picpoul Noir et Picpoul Morin Lagaran.

DSC_0051 IMG_6773 IMG_6775 IMG_6780

 

IMG_6781

IMG_6779  P1120699

P1120700 P1120701 P1120702

Afin de digérer, nous visitons, amarré à quai le chalutier Louis Nocca, le patron n’a pas voulu que ce dernier soit désarmé et parte à la « casse », car il prenait sa retraite.

Donc, amarré au quai en dessous de l’office du tourisme, là où il ne risque pas de tanguer il le fait visiter. Nous le parcourons de la passerelle, au compartiment moteurs en passant par les couchages de l’équipage assez étroits et sans trop d’intimité, mais sur un chalutier en bois, pas de lapin ni de femme. Il nous explique tout sur la pêche au chalut. Une découverte très intéressante pour nous terriens ou pêcheurs à la canne ou en pointus.

DSC_0063

IMG_6789 IMG_6791 IMG_6793 IMG_6794 IMG_6795 IMG_6797

 

 

Par la suite nous rejoignons le môle Saint Louis et pour les plus en forme nous gravissons les

126 marches du phare jusqu’à la hauteur de 25.98 mètres avec un très beau point de vue sur le port et la ville. Aves sa lumière rouge, tous croyaient à un lupanar, mais en vérité il marque à l’entrée du port, le coté bâbord.

20170923_162205

Fin d’après midi libre, en soirée nous regagnons le restaurant le « Passage » le long du canal à Pointe Courte à pied (prudence oblige) durée 10 mn. En plein air mais abrité, il nous est servi un verre de muscat doux accompagné de piste de moule. Puis un choix entre une tranche de thon,  une daurade ou des encornets, accompagné d’une pomme de terre, le tout cuit à la plancha avec une salade verte, puis une glace. Comme boissons du vin blanc picpoul et vin rouge Montrose.

P1120737 P1120738 P1120740 P1120741

Nous terminons par une promenade nocturne et digestive dans les ruelles et le long de l’eau de ce quartier spécial de pêcheurs. Pointe Courte.

Dernier jour dimanche

Lever légèrement tardif, après le petit déjeuner, chaque couple (déclaré officiellement ou pas), complète par écrit le questionnaire sur la ville de Sète et sur l’étang de Thau. Là j’ai assisté à de grands moments de solitude et de détresse pour certains, devant une page vierge de toute écriture sans aucune idée en tête, enfin c’est la vie. Rentré à la maison, j’ai pu constater en faisant le calcul des bonnes réponses que certains avaient une très grande marge de progression, d’autres un peu plus petite. Les deux meilleures notes sont à attribuer à 2 Mousquetaires accompagnés de leur compagnes (qui ont tout fait) ils sont déclarés ex aequos vainqueurs avec le même nombre de points ce sont 2 locaux Alain Chauvy de Jaunas dans le Gard et Claude Ahond bien que de Pourrières dans le Var avait passé une partie de sa jeunesse dans le Gard (Aigues Vives) mais aussi à Sète. Ils seront décorés lors de notre prochaine rencontre chez Alain du « Grelot d’or ». Mention spéciale pour divagations intempestives à Lucien Guay de Biot.

Puis départ pour le Mourre Blanc en voiture (chargées de nos bagages respectifs), là où se situent la plupart des Mas Conchylicoles de Mèze.

Nous nous rendons chez la famille Morillas conchyliculteurs de père en fils et fournisseurs officiel de la famille Frizonnet. Accueillis par le fils Cédric et sa fiancée, nous embarquons sur une barge avec nos fauteuils de jardin (mais pas encore roulants ou déambulateurs, bientôt peut être) et visitons les parcs à huitres sur une eau plate et claire. Les huitres collées sur cordes, celles mises en poches selon leur taille en attendant leur vente, des naissains d’huitres triploïdes enfin, nous avons tout vu et appris car : certaines huitres sont remontées régulièrement à l’air libre, cela a le même résultat que les marées d’Atlantique ou de la Manche. Elles souffrent un peu, légèrement affamées, par la suite elles mangent beaucoup plus et grossissent plus vite. Cela permet aussi d’enlever les algues envahissantes plus facilement. De toute façon en Méditerranée les eaux étant plus chaudes, les huitres grossissent déjà plus vite. Nous apprenons aussi que de nombreuses huitres de l’étang de Thau repartent dans le Nord pour y être élevées et prendre l’appellation huitres de ……… Mais chut !!!!!je ne citerai aucune référence.

IMG_6817  IMG_6818

IMG_6820 IMG_6821

IMG_6834  IMG_6833

 

Au repas sur le quai de réception des coquillages : Plateau de moules, crevettes et huitres à volonté bien entendu, puis pour les sans dents non erreur pour les sans coquillages quelques rondelles de saucisson et croissants saucisse, puis une délicieuse « brasucade » spécialité régionale (moules ouvertes à l’eau ; puis cuisinées avec une sauce aromatique composée de vin blanc, huile d’olive, poivrons, pastis, herbes du maquis, plus ce que le fils Morillas à gardé secret) une vrai régal et des moules tendres bien en chair, une petite paella et une tarte, le tout arrosé bien entendu de Picpoul local à volonté.

IMG_6848 IMG_6850 IMG_6814

IMG_6859

Après avoir refait le monde mais d’une manière assez prude sans paroles déplacées (nos épouses étaient là) nous nous quittons contents d’avoir passé ces 3 journées ensemble, nous avons été bien occupés, avons découverts beaucoup de choses prés de chez nous, nous nous sommes régalés, en toute simplicité, et nous y avons rencontré des personnes fières de leur métier et heureux. Chacun  est reparti, qui avec ses zèzettes de Sète qui sont réalisées à Frontignan, qui avec des tielles ou des vins blancs muscat doux etc  … enfin, de quoi ne pas tout oublier trop vite.

 

 

Je rajouterai à titre personnel que les Mousquetaire se sont très bien tenus au cours de ces 3 journées, pourtant ce n’était pas les occasions qui ont manquées, pas d’histoires trop salées, pas de juron, ni d’histoire d’eau, pas de politique ni de religion (bien que cela nous titillait tous). De plus personne n’est tombé à l’eau.

Mais et cela me fait grand plaisir ; il faut reconnaître que la présence féminine de nos épouses à tempérée beaucoup d’ardeurs souvent incontrôlées mai bien réelles quand nous sommes entre homs. Vivement le mois prochain !!!!!

Ils sont venu ils étaient tous, dés qu’ils on entendu le cri d’appel de Marie-France et de Jean-Pierre

Merci de nous tous pour ce Week-End

« MAGNIFIQUE »

  IMG_6861  IMG_6857   IMG_6856  IMG_6725  IMG_6809  IMG_6811     IMG_6796  IMG_6797

IMG_6748  IMG_6851_2

IMG_6732_2

 

Paroles de Sète où nous étions 2 fois sept soit quatorze

Car à Sète, comme c’est Tiellement bon, vous y retournerez toujours.

2 commentaires à “2017-09_Un Week-End à Sète Une composition de Marie-France et Jean-Pierre”


  1. 0 Michèle et Lucien 6 nov 2017 à 18 h 06 min

    Pour un compte rendu, ça c’est du compte rendu.
    bravo
    En effet,quel Week-end !INOUBLIABLE !

  2. 1 JEAN-FRANCOIS 6 nov 2017 à 14 h 33 min

    Bravo pour les photos de ce WE mémorable et grand merci pour le savoureux CR.
    Une nouvelle fois, merci aux GO Marie-France et JP !

    JF et B.

Laisser un commentaire


Auteur: Christian Cadiou

Christian Cadiou

Sondage

Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.
novembre 2017
L Ma Me J V S D
« avr   fév »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Lumière

Lumière

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Mes albums photos

  • Album : Tanzanie safari photo avec Vie Sauvage
    <b>A_IMG_5819</b> <br />
  • Album : Parc ornithologique de Pont de Gau
    <b>IMG 6822 - Copie</b> <br />
  • Album : Les copains d'abord
    <b>image034.jpg</b> <br />
  • Album : Mes chemins de Compostelle
    <b>2012_047 Arles à La Salvetat</b> <br />
  • Album : Mes préférées
    <b>image10013.jpg</b> <br />

Pages


Vakantie B&B Bretagne-n... |
Des chapeaux, des samouraïs... |
cyticat |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Location de Meublés à Eugén...
| My World
| pour le plaisir d échanger