Archives pour la catégorie Culture

La musique du moment

téléchargement

 

 

 

 

Il était une fois l’Orient Express_Exposition IMA

Plus qu’une exposition, un événement ! Dans toute sa splendeur d’autrefois l’Orient Express vient faire halte sur le parvis de l’Institut du monde arabe à l’occasion d’une grande exposition consacrée au plus mythique des trains, à cette icône de l’Art-Déco qui a fait le ravissement de générations de voyageurs, ouvrant grand à ceux-ci les portes de l’Orient.

IMG_1928 IMG_1929

Rendue possible grâce au concours de SNCF, cette manifestation de grande envergure est conçue en deux parties :

C’est tout un train d’abord – locomotive en tête, suivie de trois voitures exceptionnelles et d’un wagon-restaurant – qui prend place sur le parvis de l’Institut. Le visiteur entreprend son parcours sur un quai de gare reconstitué le long du train, avant de monter dans celui-ci et de le parcourir, voiture après voiture, y découvrant l’atmosphère luxueuse et feutrée qui accompagnait le voyageur tout au long d’un périple dont l’aboutissement était la découverte de l’Orient. La dimension cinématographique est omniprésente au fil d’une déambulation où les silhouettes des voyageurs prestigieux d’autrefois paraissent avoir quitté leur compartiment à l’instant… Leur existence à bord du train se donne à voir à travers le confort étrange, un peu irréel, des cabines parées de fines marqueteries et de laitons étincelants.

IMG_1934 IMG_1935

IMG_1961

IMG_1938 IMG_1943

IMG_1944 IMG_1946

IMG_1947 IMG_1948

IMG_1951

 Journal de bord d’un conducteur

La visite se poursuit à l’intérieur de l’Institut du monde arabe où le public se voit présenter, sur deux niveaux, un véritable « musée » de l’Orient Express : objets et documents d’archives, affiches, films et photographies, dont certains sont montrés dans d’immenses malles-vitrines qui sont autant d’allégories du voyage… Cette vaste exposition permet de comprendre les origines de l’Orient Express, à travers la personnalité de son « inventeur », Georges Nagelmackers, mais aussi dans ses aspects techniques, sociaux et culturels. Les questions liées à la dimension géopolitique de l’Orient Express y sont également développées, à travers les différents itinéraires du train et les correspondances permettant, à partir d’Istanbul, de rallier Alep, Damas, Beyrouth, Bagdad, Le Caire, Louxor, Assouan…

IMG_1954 IMG_1959

IMG_1960 IMG_1966

 

Le khalife et le salon « Rêve d’Orient » 

 

Ma radio préférée

RadioActive en direct

Au revoir Jean Tennenbaum

 Depuis que l’annonce a été faite, 

Tous ses airs me trottent dans la tête,

jeanferrat5.jpg


Même si ces textes étaient parfois un coup de trompette,

  jeanferrat3.jpg

Mais sans jamais faire de pirouette,

 jeanferrat2.jpg

Il nous restera toujours ses mélodies sur un ton de goguette,

jeanferrat6.jpg 

Partir trop vite ce n’est pas chouette,  jeanferrat.jpg Ce ne sera plus la fête.

jeanferrat6.jpg

Au revoir le poète. jeanferrat4.jpg


Christian Cadiou

Le concert

leconcertfichefilmimagesfilm.jpg 

Un film époustouflant, un début lent avec le souvenir de l’URSS et puis doucement on évolue vers les souvenirs, la mélancolie, la soif de revanche un peu dans l’irréelle, l’extravagance Russe en passant par un désordre sans nom et puis lentement arriver à ce concerto pour violon de  Tchaïkovski et un dernier quart d’heure qui vous prend aux tripes, quel moment magnifique de musique, d’émotion, de l’art quoi, merci à Radu Mihaileanu et Matthew Robbins pour le scénario et aux acteurs Mélanie Laurent, Miou Miou, François Berléand, mais surtout Lionel Abélanski et Valéri Barinov pour l’interprétation.

Image de prévisualisation YouTube

Festival d’Avignon

Nous y étions pour 3 jours et 4 spectacles.

Entre temps nous nous sommes immergés dans ses rues, restaurants avec ses artistes, ses affiches à travers toute la ville et les troupes qui défilent et nous étonnent.

3 jours, trop court. 

 images.jpg  echassier.jpg  images2.jpg  images3.jpg images4.jpg

http://www.ot-avignon.fr/ 

Extrait:

Créé en 1947 par Jean Vilar, le Festival d’Avignon est un des plus anciens et des plus célèbres festival de théâtre au monde.Chaque année, la direction du Festival associe un artiste dont l’œuvre, le regard, les questionnements inspirent la programmation.

Le Festival présente pendant trois semaines au mois de juillet, l’excellence de la création contemporaine européenne du spectacle vivant.
Il est un lieu de croisement et de confrontation d’artistes aux univers et esthétiques contrastés, d’origines et de générations différentes, à la fois un lieu d’avant garde et de référence, avec plus de 40 spectacles dans une vingtaine de lieux allant de petites chapelles de 150 places à la mythique Cour d
‘honneur du Palais des Papes de 2000 places.

Et puis nous avons vu: 

-1-Entre Desproges et Devos. Chris Orlandi s’amuse avec la langue Française avec brio. 

Attentif, il faux l’être sinon on (desproges) décroche…

sp9252g.jpg

http://www.chris-orlandi.com/

Les nostalgiques de Pierre Desproges et Raymond Devos vont retrouver chez Chris Orlandi ce plaisir de jouer avec les mots. Une succession de jeux de mots, de jeux de scènes, de mots d’esprits et d’envolées lyriques à vous rendre fou. Cet ex-célibataire va vous expliquer comment il a trouvé l’âme soeur auprès de sa Psy. Mieux encore, il vous fait vivre, en direct, cette folle rencontre entre un artiste déjanté et une Psy torride. Parfois macho, mais toujours sensible, ce drôle de patient tente désespérément de soigner ses maux, avec ses mots… Et ce pour votre plus grand bien. Humour, chanson, imitation… Il a tout essayé pour séduire sa belle. Mais aurait-il dû tout lui avouer : Sa rupture avec Fred, le club échangiste, le sexologue, sa religion, l’alcool, ses hallucinations auditives de Claude François et Paul… Nareff. Cet artiste n’a peur de rien. A croire qu’il est vraiment fou. Un fou génial, certes !

 -2-« Frères Jacques…Dormez-vous ? »

Les nostalgiques des frères Jacques auront là un moment d’interprétation et de comédie de grande qualité.

franjinesflyergrd.gif 

A travers le choix de vingt-deux de leurs chansons connues et moins connues, qui ont du sens à notre époque : la jeunesse, la sensualité, la violence…Que des bouches de femmes peuvent dire, que des corps de femmes peuvent illustrer, quatre femmes créent leur univers. Tendre et drôle…partant de l
‘enfance et suivant le parcours d’une vie jusqu’à sa maturité, elles arrivent à l’époque des souvenirs.

http://www.arteinscena.info/freres-jacques/ 

-3-AUDéYOANN

Ca part à 200 à l’heure avec Aude et plus mesuré avec Yoann, un très bon moment. 330.jpghttp://www.evene.fr/theatre/actualite/interview-audeyoann-lederman-comique-theatre-330.php 

C’est autour d’un verre après leur spectacle qu’Aude et Yoann acceptent de se dévoiler pour nous. D’entrée de jeu, ils confirment un caractère bien trempé et un humour tout aussi vif. Rapidement les vannes fusent et c
‘est sous le regard de leur producteur Paul Lederman que les deux comiques se livrent tout en humour. Pas de doute, ces deux-là on rêverait de les avoir pour amis, ne serait-ce que pour savoir s’ils sont aussi ensemble dans la vie… Mais ça c’est une autre histoire.

- et 4- Patrick Cottet-Moine

Un délire avec des expressions de hautes qualitées, en fait un grand talent le Patrick.

cottetlunelogo.jpg

http://www.cottetmoine.com/

DEPUIS SA CRÉATION EN 2003 CE SPECTACLE A ÉTÉ PRÉSENTÉ PLUS DE 600 FOIS DANS UNE VINGTAINE DE PAYS

Ce farfelu sort des sentiers où il s’est battu pour refaire le monde, le sien, aussi vaste que son imagination. D’un rien, il dessine des univers entiers avec un art consommé du mouvement et de l’acuité du regard qui en disent long sur son sens de l’observation.
C’est un adroit qui se plait à jouer les maladroits, un magicien de la gestuelle qui peut transformer un tabouret en ange, un drap en cheval…

Bonaparte et l’Egypte

Décidément, j’adore le musé de l’institut du monde arabe qui présente des expositions de qualité et très souvent sans surcharger le sujet.

expobonaparte.jpg

Ici on découvre  la véritable mission de Bonaparte et déjà les enjeux économiques de cette incroyable aventure Egyptienne. Avec Bonaparte et l’Egypte, l’Institut du monde arabe fait choix de présenter à son public une exposition qui associe deux mythes parmi ceux qui sont les plus profondément gravés dans notre inconscient collectif : celui de Napoléon et celui de l’Egypte pharaonique Cette exposition se propose de jeter un regard neuf sur les rapports entre la France et l’Egypte au XIXe siècle, notamment à la suite de l’expédition de Bonaparte en Egypte entre 1798 et 1801. Ce point de départ historique sera l’occasion d’avoir un regard croisé sur les échanges artistiques. Les limites chronologiques ont été fixées à la période 1770-1870, avec un glissement jusqu’à la fin du XIXe siècle pour quelques représentations de la campagne d’Egypte par des artistes français. 

napoonetlegypte3.jpg 

Critique de Mikaël Demets  Serein sur son cheval, Bonaparte, jeune prodige de l’armée française, contemple un destin à la mesure de l’étendue qui lui fait face. Songeur face à cet horizon sépia, le général serait-il le premier des romantiques ? Une analogie questionnée sans concession au coeur de cette très riche et très instructive exposition. Car derrière la portée historique de sa mission en Egypte, Bonaparte n
‘aura pas été le si brillant général que l’on a acclamé. De défaites en déroutes, il n
‘en sera pas moins traité en héros national, lui qui abandonne, le coeur lourd, son armée. Un paradoxe qui se découvre à l’aune des rapports de savants passionnés embarqués avec l’armée française sur les terres égyptiennes. Culture fascinante et sublime, les images d’une Egypte millénaire au XIXe siècle respirent une inspiration émerveillée vers l’exotisme. Entre les objets d’artisanat, les constructions titanesques d’architectes et de sculpteurs virtuoses, cette lumière étouffante d’un soleil omniprésent et les valses de couleurs des ornements d’un peuple mal connu, l’oeil français ne peut que tomber sous le charme. Et, sous ce merveilleux, nul doute que la fascination pour qui commande l’expédition ne transparaisse clairement, même si la mort rôde. Les artistes convoqués ici participent pleinement à cette construction d’un imaginaire héroïque où chaque mouvement prend des allures d’aventure et, entre Lemire et Gérôme, les représentations rivalisent d’ingéniosité pour nourrir le mythe. De même, la campagne ouvre une nouvelle voie aux sciences qui, riches d’un outil unique, la pierre de Rosette, peuvent prétendre à une entrée en profondeur dans la civilisation égyptienne. Ainsi, en parvenant à délimiter avec justesse la portée historique, artistique et scientifique de ces luttes de pouvoir, ‘Bonaparte et l’Egypte’ réussit le pari fort d’offrir une perspective juste et érudite sur l’histoire d’un pays autant que sur l’avènement d’une mythification d’un Napoléon en devenir. 

napolonetlegypte2.jpg

Tarif un peu cher et le système audio pour 15€

Image de prévisualisation YouTube

Querelles de mousquetaires « une remarque pour une réponse »

La remarque :

jpetcl.jpg

Cher Jean-Pierre,  Tes connaissances encyclopédiques m’étonnerons toujours, toi qui sort de  l’Ecole Hôtelière de Nice …et qui habite dans un département  dont le président du Conseil général balance des informations farfelues  sur le futur TGV, histoire de mettre en rogne ses collègues du Var et des Bouches du Rhône, histoire  de placer le ministre dans une situation délicate, bref histoire de foutre le bordel  dans un domaine hypersensible. Mais, avec ses conneries, avec un prénom qu’est même pas français ( rappelle toi d’Eric le Rouge, le viking venu du froid …)  et un patronyme que plus italien tu meures, alors que les Italiens ne veulent pas entendre parler du TGV pour l
‘instant , il va énerver tout le monde, à commencer par Sarko le petiot , que celui-là il va lui prendre la Bouffaïsse, et que le TGV , il va le faire faire entre Lyon et Turin, et que ce sera très bien…. alors là, la tronche qu’il va faire l’Estrosi , qu’il avait envoyer le Ciotti comme ballon d’essai dans cette affaire, et que tout le monde il sait que le Ciotti, il a toujours confondu TER et TGV, RMC et RTM  et SDF avec CQFD ! 
Je t’appelle pour la semaine prochaine, sachant que le Glaude de Marignane, il veut qu’on soit chez lui à 8h00, ce qui veut dire que tu dois être chez moi à 7h10 au plus tard, et que tu devras partir en conséquence  d’Antibes à ……. rien que d’y penser, ça me fait de la peine pour toi ! A bientôt                                                                          Claude  

La réponse :  Ave Claudius,  Tes bonnes paroles réchauffent mon petit coeur, car tu es le seul à reconnaître mes incommensurables connaissances, et surtout le seul à me le dire. Mais puisque tu aborde sans parti prix le sujet, reconnaissons quant même ensemble la valeur de nos hommes politiques, car quoi que tu en dise sur les Niçois (Niçois que je ne suis pas, étant du bon coté de la frontière naturelle de notre fleuve chéri le Var), les tiens ne valent pas mieux. Car, du coté des BdR et du Var, Guérini c’est pas un Dupont et le nom dans la région à un passé sulfureux, Vauzelle, il vient du NORD et n
‘y comprend rien, Falco, il ne sait plus, un coup pour la voie littorale, un coup pour traverser les vignobles classés du Var, enfin, il suit les vents (Mistrau, Gargali, Labeccio, Sirocco, Pounent, Tremountano  et Largado). De notre côté, cela n’est pas mieux, (Eric le rouge, et Estrosi le Yéti) car comme c’est le terminus, ils s’en foutent par où elle passera, pourvu que les trains dits TGV sur des lignes dites LGV leur emmènent les 4 pelés et 3 tondus qui viendront voir les restes rouillés des remontées mécaniques et le tremplin de saut en ski sur la place Masséna à Nice,  ainsi que les quelques Niçois figés comme les restes humains de Pompéi, dans une position de soumission et de replis, exsangues de payer des impôts pour des jeux qui n’auront passionné que les 4 élus de nos montagnes pelées, ou les 4 pelés de nos montagnes élues. Mais attention, nous avons aussi sur Antibes, un élu coco (mais pas du Chanel N° 5) à la région, c’est monsieur SNCF, c’est un ancien boucher qui a mal viré, sa vie est un long chemin ferré, son rêve c’est de pouvoir cloner des petits cheminots pour avoir beaucoup de voies (des bulletins de vote et aussi des rails), comme les Anglais ont fait avecla chèvre. Remarque c’est bonnet blanc et blanc bonnet, les une et les autres, désolé pour Claude des Neiges de Marignane et pour tes ancêtres, chez nous cela fait 1 mois et 1/2 que les TER sont en grève, donc finalement, nous avons les voies et plus les trains. 
D’autre part et afin de trouver une honorable solution et à titre d’exemple, je t
‘informe que je termine la lecture de la Guerre de Troie par Homère (l’Iliade), cela est très enrichissant, car après un début érotique, enlèvement de la belle poire Hélène par Pâris, cela devient passionnant, j’en suis au chant  XXIV, Achille à déjà tué Hector et le promène de temps en temps accroché à sa mobylette ou à son cheval, chez eux, les Dieux viennent souvent les aider pour faire pencher la balance. A cette époque, cela était normal, bien entendu un service était compensé par quelques sacrifices d
‘animaux vivants (comme par exemple des boeufs bien gras) ou d’offrantes de crus classés, mais dans notre civilisation actuelle, chez nous on appelle cela des Pots de Vin. Mais il faudrait peut être nous y mettre !!! pourquoi pas ? 

Daniel PICOT est perdu, car les histoires de plombier et de menuisiers finissent toujours mal. Daniel, surveille bien tes arrières, ces corps de métier se comportent comme les Phoques  (ou Focs sur un voilier), demande donc au Breton comment cela fonctionne. !! D’autre part, où sont passée Claude de Marignane les neiges, 5°il devraient y faire les jeux olympiques eux aussi°, et Cricri le pirate Breton, ils sont de nouveau dans le « caca » avec le Clemenceau dans la rade de Brest, heureusement qu’il a quitté Toulon, encore un coup de Falco). Le seul sérieux c’est Alain, mais attention à ceux qui ne disent rien !! Pour être chez toi à 7 heure du matin, je devrais me lever à 4 h 30 et partir à 5 h 45, par contre toi, tu devra te lever à 3 heures !!!!!!, pour être prêt à 7 h devant le portail. Hi Hi Hi    Allez, à bientôt? j’attends d’autres félicitations pour mon érudition de la part des autres. 

Salut à tous JPA 

Film: Dolma du bout du monde et Sagan

Nous avons vu à Autrans deux films superbes à ne pas manquer s’il passe dans votre région

H I M A L A Y A  -

Anne, Véronique et Erik Lapied,

Cinéastes de montagne

dolmadolma

NOUVEAU FILM : SORTIE ETE 2008

Après “Zanskar, le chemin des glaces”, primé dans de nombreux festivals, ce film est le deuxième volet de la trilogie himalayenne de Véronique, Anne et Erik Lapied.Le Zanskar, un pays magique…Au cœur des plus hautes montagnes du monde, sur les rives du fleuve gelé, un hiver sans fin isole Dolma et les siens.
On prie en buvant du tchang, on s’entraide, on marche dans la neige ou sur la glace. Le temps semble s’être arrêté. A 180 km, Stanzin, le mari de Dolma, vit dans une autre monde. Il guide les caravanes sur des chemins périlleux et rêve d’être chanteur.
Au fil des saisons, leur destin est lié à ce fleuve qui les sépare et les unit aussi. Pour revoir Dolma et ses enfants, Stanzin devra affronter la tempête, les démons du fleuve et les mirages du monde moderne.
Ce film, tourné sur plus d’une année, vous entraînera, avec ces portraits sensibles et généreux, dans la vie attachante d’une petite communauté de l’Himalaya. Naissance, mariage, alpages… Une histoire vraie, avec son lot d’émotion, d’aventure et de sagesse.

http://www.lapiedfilm.com/index.html

 Sagan


 sagan0.jpg

Un film français de Diane Kurys avec Sylvie Testud, Pierre Palmade, Jeanne Balibar, Denis Podalydes, et Arielle DombasleGenre : Drame – Durée : 1H57 mn
Synopsis : En 1958, Françoise Sagan n’a pas 30 ans. Ses premiers romans l’ont rendue riche et célèbre. Elle mène une vie légère et tapageuse, entourée de sa bande d’amis. Le 8 août de cette année-là, au casino de Deauville, elle mise ses derniers jetons sur le 8 et rafle la somme de 8 millions de francs avec laquelle, quelques heures plus tard, elle achète la maison qu’elle a louée pour l’été près d’Honfleur. Sans l’avoir prémédité, elle devient propriétaire et jure que personne, jamais, ne viendra la déloger de cet endroit. Pourquoi 40 ans plus tard, n’est-elle plus que l’invitée des lieux ? Quels événements la jeune prodige de la littérature a-t-elle traversé pour se retrouver ruinée et loin de tous ceux avec qui elle a brûlé ses années ?

Un bon moment à passer où le personnage semble irréel, fragile,  magnifiquement interprété par Sylvie Testud 

Une vie en plus

Lecture

unevieenplus.jpg

Les auteurs : Dominique Simonnet, Joël de Rosnay, Jean-Louis Servan-Schreiber, François de Closets.

photoauteurs.gif

La longévité pour quoi faire?

Je viens de terminer cette lecture qui aborde ce fabuleux cadeau que nous venons de recevoir: une vie en plus! Quinze à vingt années de bonus.

PREMIERE PARTIE
Le corps
1. Pourquoi vieillit-on ?
2. Premières recettes de longévité
3. Demain, j’aurai 120 ans !

DEUXIEME PARTIE
L’esprit
4. Les pionniers du nouvel âge
5. Dans le regard des autres
6. Longue vie à moi !

TROISIEME PARTIE
La société
7. Les deux fées

« La vieillesse est si longue qu’il ne faut pas commencer trop tôt » Mark Twain

12

Auteur: Christian Cadiou

Christian Cadiou

Sondage

Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.
novembre 2018
L Ma Me J V S D
« oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Lumière

Lumière

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Mes albums photos

  • Album : Tanzanie safari photo avec Vie Sauvage
    <b>A_IMG_5819</b> <br />
  • Album : Parc ornithologique de Pont de Gau
    <b>IMG 6822 - Copie</b> <br />
  • Album : Les copains d'abord
    <b>image034.jpg</b> <br />
  • Album : Mes chemins de Compostelle
    <b>2012_047 Arles à La Salvetat</b> <br />
  • Album : Mes préférées
    <b>image10013.jpg</b> <br />

Pages


Vakantie B&B Bretagne-n... |
Des chapeaux, des samouraïs... |
cyticat |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Location de Meublés à Eugén...
| My World
| pour le plaisir d échanger